La banque verte réalise un bénéfice net après impôt de 8,024 milliards.

La Banque Nationale de Développement Agricole a réalisé des performances probantes au titre de l’exercice 2016.  Elle conforte ainsi sa place dans le peloton de tête du microcosme bancaire malien.

L’année 2016 aura été une année faste pour la Banque verte du Mali. Elle a réalisé au cours de cet exercice 8, 024 milliards de FCFA de bénéfice net après impôt. Une augmentation par rapport à l'exercice 2015 qui était de 8 milliards. Mieux, la BNDA  a porté ses fonds propres à 66 milliards contre 57 pour l'exercice 2015,  soit une progression de 9,2%. Au même moment,  le total bilan de la BNDA s’est chiffré en 2016 à 407 milliards contre 369 en 2015. C’est ce qui ressort de la 125ème séance de son Conseil d’Administration tenue à Paris le lundi 22 mai 2017.

 Elle a augmenté les financements accordés au secteur agricole et aux PME/PMI, surtout agricoles.  Au titre de l'exercice 2016, la BNDA a financé à hauteur de 254 milliards de FCFA  l'agriculture et l'agro-industrie. En 2015,  ce montant était de 94 milliards. Le financement des petites et moyennes entreprises est passé de 66 à 80 milliards de FCFA. Tout en maintenant sa place de leader dans le financement de l'agriculture, la BNDA diversifie ses activités et s'ouvre davantage aux particuliers. Ainsi en 2016, elle a octroyé 80 milliards de FCFA au financement des équipements et de l'habitat en faveur des particuliers. Ces chiffres augurent des perspectives meilleures pour le leader du développement agricole du Mali d'autant plus que l'exercice qui vient de s'achever était le premier du plan de développement à moyen terme 2016-2020 de la banque.

14,5% des fonds propres du système bancaire au Mali et 22 000 nouveaux clients

En matière de compétitivité, la banque verte du Mali a augmenté le volume de ses activités en s'adjugeant 10, 3% des dépôts, 12,8% des crédits et 14,5% des fonds propres du système bancaire au Mali. En termes d'indicateur de croissance, le nombre de client est passé de 237000 en 2015 à 259000 en 2016,  donc 22 mille nouveaux clients soit 9% de plus.  Dans le souci constant de satisfaire la clientèle, le nombre de point de vente est passé à 50 dont 44 agences et 6 bureaux permanents. La banque dispose désormais de 57 distributaires automatiques de banque, qui ont permis de réaliser 2 370 612 opérations de retrait pour 131 milliards de FCFA. La santé financière et la stabilité croissante de la banque font que les clients lui font davantage confiance. C'est ainsi qu'elle a collecté 250,7 milliards supplémentaires auprès de sa clientèle. Cette prouesse a permis à la banque de poursuivre le développement de son activité de crédit et de s'ouvrir davantage à tous les segments de l'économie malienne avec une attention particulière à l'agriculture qui demeure le cœur de métier de la BNDA. Ainsi la banque a injecté 449, 591 milliards de FCFA dans l'économie nationale une augmentation de  32%.  Le crédit accordé à la clientèle est passé de 274, 767 milliards en 2015 à 337,803 milliards en 2016, soit une progression de 23%.

Le Produit net bancaire a connu un bond de 7%

Pour réussir un tel résultat, il a fallu à la banque d'améliorer ses propres performances afin d'accroitre la création de valeur ajoutée. Le produit net bancaire (PNB) a connu un bond de 7%. Il passe  à 31,883 milliards contre 29,671 l'année précédente. La banque a ainsi pu contribuer à la solidarité nationale en versant à l'Etat au titre de l'impôt  9,644 milliards de FCFA. Il importe de souligner aussi qu’en 2016, la banque a accordé des stages à plus d'un millier de jeunes scolaires, étudiants et diplômés.

Le représentant de l’Etat malien, M. Souaïbou DIABY,  a exprimé toute sa fierté pour la performance réalisée avant de rendre un hommage appuyé à l’ensemble des travailleurs de la banque.  Quant à elle, la représentante de la DEG, la banque allemande, Madame Natalie De WIT, a félicité le PDG et les travailleurs de la banque pour ce résultat hautement satisfaisant. L'administrateur de l'Agence Française de Développement(AFD), M. Pascal COLLANGE s'est dit confiant quant aux perspectives de développement agricole du Mali avec comme partenaire la BNDA. Pour sa part, le Président Directeur Général de la BNDA, M. Moussa Alassane DIALLO, a attribué  ce bon résultat au professionnalisme et à l'engagement constant des hommes et des femmes qui travaillent au service de la banque. Il a adressé une mention spéciale aux clients qui continuent toujours de faire confiance à la BNDA.

Makanfing KONATE  depuis Paris.

La neuvième édition de la coupe de la Banque Nationale de développement agricole (BNDA) a connu son épilogue. La finale a été jouée, le samedi dernier, sur le terrain de l’AS Réal de Bamako, dans une ambiance festive. C’est l’équipe de l’EDM-SA qui s’est adjugé du trophée en battant celle de Total Mali (7-6 après T.A.B). C’était sous les yeux admiratifs du PDG de la BNDA, Moussa Alassane Diallo. Les responsables des différentes sociétés participantes à la compétition étaient aussi au rendez-vous.

Initiée en vue de créer une saine émulation  entre les entreprises  implantées à Hamadallaye ACI 2000, la coupe BNDA vise également à briser  la glace entre les équipes participantes tout en  instaurant un climat de confiance et de communion entre elles.

Presqu’en une décennie d’existence, cette compétition, qui suscite un grand engouement d’année en d’année avec la participation de nouvelles entreprises,  figure aujourd’hui en bonne place dans l’agenda sportif de la capitale en général  et de la commune IV en particulier.

Pour cette neuvième édition, elles étaient  15 équipes à rivaliser  d’ardeur  et de talent pour la conquête du trophée. Après les phases éliminatoires   âprement disputées, la finale a mis aux prises l’EDM-SA et Total Mali. Une rencontre qui a tenu toutes les promesses, le samedi dernier, sur le terrain de l’AS Réal de Bamako. Malgré une partie de jeu très plaisante, les deux équipes se sont neutralisées, à l’issue du temps réglementaire,  sur le score nul et vierge de zéro but partout. Il a fallu donc recourir à la séance des tirs au but pour les départager. Dans cette épreuve, c’est l’EDM-SA qui tirera son épingle du jeu  en réussissant 7 contre 6 pour Total Mali.

En plus du trophée, l’EDM-SA a reçu une enveloppe de 300.000 FCFA. Quant à l’équipe de Total Mali, elle s’est consolée avec la somme de 100.000 FCFA. Le prix du  meilleur joueur a été enlevé par Cheick Abou Diarra (EDM-SA) tandis que celui du meilleur buteur est revenu Daouda Sangaré (4 buts) de Capitol Transit.

Il faut aussi signaler que la BNDA a apporté une innovation à la compétition cette année  en organisant  une tombola dont  chaque spectateur a eu droit à un ticket gratuit de participation à l’entrée du terrain. A l’issue du tirage effectué  pendant la mi-temps, trois personnes se sont frotté les mains. Il s’agit de Soungalo Sanogo qui a enlevé une moto Jakarta avec Casque, Oumou Traoré qui a reçu un réfrigérateur et Ibrahim Guindo qui s’est emparé d’un téléviseur Samsung 40 pouces.

Pour le PDG de la BNDA, Moussa Alassane Diallo, cette neuvième édition a été une grande satisfaction. Toutefois, perfectionniste qu’il est, il estime que d’autres innovations doivent être apportées à la compétition. « C’’est une grande satisfaction pour nous. Nous avons assisté à une très belle finale. Les deux équipes ont vraiment mouillé le maillot et l’esprit de fairplay a prévalu au cours de la rencontre.  Cette compétition a gagné en maturité et il faut réfléchir à des améliorations pour les prochaines éditions afin qu’elle soit une fête populaire pour les entreprises et les populations. La tombola organisée comme innovation est un avant-goût », a-t-il déclaré au terme de la partie.

Le rendez-vous est donc pris pour la 10ème édition en 2017.

Source : Sory Ibrahima Coulibaly, L’indépendant du 16/05/2016

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) figure en bonne place dans le Plan Moyen Terme (2016-2020) de la Banque Nationale de Développement Agricole.

La salle de conférence  de la Banque Nationale de Développement Agricole(BNDA) a abrité, du 6 et 7 mai 2016, une session  la formation  sur la Responsabilité sociétale des Entreprises(RSE). Animée par Moussa Ben Deka DIABATE, le Directeur de l’Institut  Responsabilité Sociétale des Entreprises (IRSE MALI) et Samuel DIARRA, la session a enregistré la participation des Directeurs de Département, des Directeurs d'Agence et autres cadres de la Banque. L’historique et la définition de la RSE, la norme RSE et ses sept(7) principes, les étapes, ses  enjeux et opportunités ont été entre autres thèmes abordés pendant la formation. Ceci, dans une approche participative ponctuée d’exercices et d’échanges fructueux. Présent à l’ouverture  de la formation, le  Président Directeur Général de la BNDA, Moussa Alassane DIALLO, a salué à l’initiative  tout en insistant sur l'importance de la RSE qui, a-t-il rappelé, occupe une place de choix dans le Plan Moyen Terme  (2016-2020) de la BNDA.  Le PDG a exhorté les participants à s'approprier le concept, le partager et assurer sa mise en œuvre au bénéfice de la Banque.

Le responsable RSE de la BNDA, Moustapha Adrien SARR, a indiqué que la BNDA, de part son ancrage dans le milieu rural, a une longue culture de responsabilité sociétale avec même l’émergence du concept dans son acception la plus formelle. Et M. SARR de faire le point sur l’état des lieux et le plan d’action 2016 de la RSE maison. Il a fait la genèse et retracé l’évolution du concept suivant 5 axes majeurs : la mise en place des crédits d’investissements ; les achats et acquisitions de la banque ; la lutte contre le blanchissement et la gestion des risques opérationnels. Un exposé bien apprécié par les participants qui ont fructueusement échangé sur la démarche et proposé des pistes d’amélioration. Il faut noter que la formation va s’étendre prochainement à d’autres employés de la BNDA afin que cette démarche citoyenne de la banque soit la plus largement partagée par l’ensemble du personnel de l’établissement.

 

Après trois revers subis en finale, la quantième tentative aura été la bonne pour la BNDA qui figure désormais parmi les détenteurs du trophée.

La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a remporté la finale de la 6ème édition de la coupe de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF) de football, aux dépens de la Bank Of Africa (BOA) sur le score de 7-6 lors de la série des tirs aux buts. A l’issue du temps réglementaire, les deux équipes s’étaient quittées sur un score de parité (2-2). C’était  le samedi dernier 23 janvier 2016, au stade Mamadou Konaté sous la présidence du tout nouveau ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE qui avait à ses côtés le Directeur de la BCEAO Mali, Konzo TRAORE, le PDG de la BNDA non moins  président de l’APBEF, Moussa Alassane DIALLO, le Directeur général de la BOA Mali, Bouchaib Fachar et autres responsables du monde bancaire et financier. En s’adjugeant le trophée de cette 6ème édition de la coupe interbancaire, Les Verts de la BNDA réussissent ainsi  à vaincre le signe indien après trois finales sans succès. Du coup, le capitaine Bakary TRAORE et ses coéquipiers inscrivent en lettres capitales le nom de la  BNDA dans le palmarès de la compétition.

Le match n’a pas connu de round d’observation,  les deux équipes étaient déterminées à prendre d’emblée le contrôle du match. Ce sont sur ces entrefaites que la BNDA s’offre la première occasion du match  à la 2ème minute avant d’ouvrir le score trois minutes plus tard. Idéalement servi dans la surface de réparation, son capitaine, le vieux briscard Bakary TRAORE d’un calme olympien obligea le portier adverse à aller chercher le cuir au fond d son filet. Cueillie à froid, la BOA réagit et établit la parité à la 10ème minute  par l’entremise de son meilleur joueur de la partie, Faco Alassane NIAMBELE. L’effet de surprise passé, les Verts de la BNDA reprendront l’avantage grâce  Mamadou KONE qui a brûlé la politesse à ses vis-à-vis pour ajuster le pauvre portier de la BOA, coupable d’une faute de main. L’arbitre envoya les deux équipes dans les vestiaires sur cet avantage 2-1 de la Banque verte

Les joueurs de la BOA reviennent avec une hargne vindicative et réussissent à revenir au score dans les toutes premières minutes de la seconde mi-temps grâce à Alassane DEMBELE, bien servi par l’auteur du premier but, Faco Alassane DEMBELE. Pendant le reste des tente dernières minutes, l’on assiste à des assauts et des contres de part à et d’autre. Mais le score n’évoluera pas d’un iota jusqu’au coup de sifflet final. Comme l’indique le règlement de la cométition, l’on procédera directement à la fatidique série des tirs aux buts. A ce jeu, la fortune sourit aux Verts de la BNDA qui réussissent 5 tirs contre 4 pour la BOA. Et c’est avec fierté que le capitaine Bakary TRAORE également meilleur joueur de la compétition, pouvait brandir Dame coupe reçue des mains du ministre Boubou CISSE et sous les vivats des nombreux supporters acquis à la cause des Verts.

La Banque nationale de Développement Agricole aura été la grande attraction de la 5 ème édition des Banques et Etablissements financiers du Mali. L'installation d'un GAB dans son stand est surtout passée par là.

Voir le document PDF

Le développement passe essentiellement par les PME". Telle est la conviction du Président Directeur Général de la BNDA, Moussa Alassane Diallo. Il l'a dit lors d'une interview accordée à Emmanuelle Pontié d'Afrique Magazine. C'était  en marge de la 5ème édition de la journée des Banques et Etablissements financiers DU Mali, les 24 et 25 avril 2015 au CICB.

Voir le document PDF