La BNDA, entreprise citoyenne s’engage dans la lutte contre le paludisme en partenariat avec LWR, à travers le projet  Wobu Wolo : 
Mobiliser les Partenariats Economiques de Développement autour de la lutte contre le paludisme au Mali
Le Mali est un pays d’endémie palustre où 100 % de la population est considérée comme étant à risque de paludisme
Cette affection est la principale cause de morbidité et de mortalité dans les centres de santé avec plus d’un million de cas cliniques de paludisme notifiés en 2006. Les femmes enceintes et les enfants sont particulièrement vulnérables : 57 % de tous les décès notifiés chez les enfants âgés de moins de cinq ans sont dus au paludisme.
Malgré les efforts importants déployés aux plans national et international pour promouvoir les interventions clés de lutte antipaludique au Mali, la couverture et l'utilisation de ces services restent bien en deçà des objectifs du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et de l’Initiative Présidentielle de Lutte contre le Paludisme (PMI). C’est dans ce contexte que Lutheran World Relief s’est engagé, à travers ce projet Wobu Wolo, dans une démarche novatrice pour améliorer l’accès et l’utilisation des services publics de lutte et de traitement antipaludiques disponibles en faisant intervenir les actuels partenariats, des secteurs communautaire et privé, de développement économique.
Le mot signifie « Stop Paludisme » ou « Paludisme Néant » en langue dogon.
 
Objectifs du projet
    •    Renforcer la sensibilisation sur le paludisme à l’intention de 478 813 personnes pour un changement de comportement en vue d’un recours précoce au traitement pour les cas suspects de paludisme, d’une utilisation correcte et constante des MII, d’un recours précoce à la CPN et d’une prise complète du TPI
    •    Améliorer l’accès et l’utilisation des services de traitement et de prévention du paludisme existant en renforçant les stratégies avancées et en développant des fonds de solidarité pour la santé communautaire (FSSC) dans vingt-cinq aires sanitaires.
Cibles prioritaires du projet : les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans

Principales interventions du projet
    1.    Mobiliser les dirigeants de chaque communauté partenaire afin d’intégrer la lutte contre le paludisme dans leurs activités de développement économique
    2.    Renforcer les capacités des partenaires de développement économique pour la    lutte contre le paludisme
    3.    Sensibiliser à la lutte antipaludique les membres des partenaires de développement économique
    4.    Mener une campagne d’IEC chaque 25 avril, Journée Mondiale de lutte contre le Paludisme (JMLP)
    5.    Renforcer au plan local la coordination, la planification et le plaidoyer dans la lutte contre le paludisme
    6.    Mener un recensement des populations cibles prioritaires pour la lutte contre le paludisme en vue de les orienter vers les CSCOM pour l’utilisation des services
    7.    Établir des Fonds de Solidarité pour la Santé Communautaire (FSSC) en vue d’améliorer l’accès financier aux services de santé.
Résultats attendus
Le projet prévoit  atteindre 478 813 personnes dont 71 822 femmes enceintes et 90 974 enfants de moins de cinq ans dans les zones couvertes par le projet, afin de contribuer à la réduction du fardeau du paludisme sur la vie et les moyens de subsistance des populations rurales, et de contribuer ainsi aux objectifs du PMI et du PNLP au Mali.
Plus spécifiquement :
1. Les cibles vont adopter les pratiques essentielles pour se protéger contre le paludisme :
    Dormir à tout moment sous moustiquaire imprégnée d’insecticide
    Aller au centre de santé pour recevoir le traitement dès qu’une personne est suspectée d’avoir le paludisme
    Les femmes enceintes vont aller à la consultation prénatale pour recevoir le traitement préventif deux fois au cours de la grossesse.
2. Les membres des groupements et associations vont épargner de l’argent, pour garantir leur accès aux moyens de prévention et de traitement du paludisme disponibles dans les centres de santé.

Zone de couverture du projet : 393 villages dans les Régions de Ségou (Cercles de Niono et Ségou) et Mopti (Cercles de Koro et Bandiagara) 

Financement : USAID et Lutheran World Relief 

Durée du projet : 3 ans

Partenaires impliqués :
    •    Association Malienne pour la Promotion au Sahel (AMAPROS) pour les cercles de Niono et Ségou ( région de Ségou)
    •    Yam Guiribulo Tumo (YAGTU) pour le cercle de Bandiagara
    •    La Fédération Guireyaawés pour le cercle de Koro
    •    La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA)
    •    Le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP)

Pour tout renseignement complémentaire, contactez :
Lutheran World Relief, 
ACI 2000,  Rue 233 Porte 250,
03 BP 91 Bamako 03, Mali
Tel / Fax : + 223 20 22 02 32
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Site web: www.lwr.org