« La BNDA va octroyer plus de  500 milliards de crédits en 2020 », dixit le DG, Souleymane WAIGALO.

La banque verte entend renforcer le financement de l’économie malienne. Elle envisage de booster le financement, en 2020, des activités économiques en faveur des zones du Centre et du Nord du pays.

La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a tenu, le jeudi 19 décembre 2019 à Paris, la 134ème  session de son Conseil d’Administration. C’était sous la présidence du président de son Conseil d’Administration, M. Moussa Alassane DIALLO. Au cours des travaux, les administrateurs ont abordé d’importants sujets comme l’examen des performances au 31 octobre 2019, l’adoption du budget 2020, l’approbation du projet digital et des dossiers  de choix des entreprises pour les travaux d’extension du siège.

En effet, le Conseil d’Administration a adopté le budget 2020 qui se chiffre à 509 milliards de F CFA, soit une augmentation de 7% par rapport à l’année 2019. Ce budget permettra, à en croire le Directeur général de la BNDA, M. Souleymane WAIGALO, d’élargir le financement à un ensemble encore plus élargi de clients. Cependant, a-t-il indiqué, cette nouvelle donne doit s’opérer avec l’augmentation des dépôts et la recherche de nouvelles lignes de financement à moyen et long termes. D’où sa volonté affichée d’aller chercher plus de clients et d’offrir des services plus adaptés.

Malgré un contexte marqué par la crise, la BNDA s’investit davantage dans le financement de l’économie malienne. En effet, la banque verte est actuellement à 470 milliards de F CFA de crédits octroyés. Pour l’atterrissage au 31 décembre 2019, M. WAIGALO ne se fait guère de souci : « Nous espérons sur un résultat de plus de 9 milliards de F CFA, soit 98% des prévisions  au 31 décembre 2019, et une atteinte de l’ensemble des autres objectifs. La BNDA va octroyer plus de  500 milliards de crédits en 2020 », a-t-il déclaré.

Selon le président du Conseil d’Administration, M. Moussa Alassane DIALLO, le projet de budget adopté a été élaboré dans un esprit participatif et tourne autour d’un certain nombre d’axes majeurs. Il s’agit, a précisé M. DIALLO, de l’amélioration de la visibilité et du positionnement de la banque grâce à des actions commerciales comme la diversification et l’amélioration de la qualité des services, la recherche de nouveaux clients et la consolidation des points de vente. La recherche de l’équilibre emplois-ressources par la promotion de l’épargne  et la recherche des ressources d’emprunt, l’amélioration de l’efficacité organisationnelle et la maitrise des risques, ont été également les axes cités par le Président du Conseil d’Administration.

Et Moussa Alassane DIALLO de déclarer qu’en 2020, la BNDA va envisager de mettre en œuvre un ambitieux programme de financement des activités économiques en faveur des zones de conflits notamment celles du Centre et du Nord. Ce, avec l’appui et l’accompagnement  de l’Agence Française de Développement (AFD).

Le projet de la digitalisation de l’institution a été l’un des sujets phares abordés par les administrateurs au cours des travaux. Un projet innovant qui rassure davantage les partenaires de la BNDA.

Enfin la session a donné le feu vert pour le démarrage des travaux de l’extension du siège à Hamdallaye ACI 2000. Ces travaux permettront à la banque d’avoir une meilleure lisibilité, d’offrir aux travailleurs des conditions appréciables de travail et aux clients, des conditions optimales d’accueil.

Service Communication de la BNDA

   

Termes de référence, acquisition d'un outil qualité acquisition d'un outil qualité

Informations complémentaires dans ce document PDF

 
  • Un résultat bénéficiaire net de près de 8 milliards de FCFA en 2018
  • 459 milliards de FCFA injectés dans l’économie malienne

La BNDA se maintient au rang de troisième banque de la place et demeure le premier partenaire du secteur agricole.

Les administrateurs de la banque verte du Mali étaient réunis, le lundi 13 mai 2019 à Paris, pour la 132ème séance du Conseil d’Administration sous la présidence de son président, M. Moussa Alassane DIALLO. Après la présentation des comptes, les administrateurs ont approuvé à l’unanimité le bilan de l’exercice clos le 31 décembre 2018. La part de la BNDA  dans le financement bancaire et dans la collecte des dépôts s’améliore : crédits (13%)  et dépôts (11,4%).

Durant cet exercice, la BNDA a injecté dans l’économie nationale, 459 milliards de FCFA de crédits en augmentation de 8% par rapport à 2017.  53% de cette enveloppe soit 245 milliards de F CFA ayant été dédiée au secteur agricole. S’agissant des dépôts (hors dettes rattachées et emprunts à la clientèle) à fin décembre 2018, Ils s’élèvent à 300.275 millions de FCFA contre 251.772 millions de FCFA au 31/12/2017, soit une hausse exceptionnelle de 20% due à l’efficience du réseau et de la détermination des commerciaux et des services supports. L’évolution des dépôts traduit la confiance de plus en plus  grandissante des clients vis-à-vis de leur Banque. Cette augmentation de la collecte est en corrélation à l’augmentation du nombre de comptes. En effet, les nouveaux comptes se chiffrent à 34 250 pour un objectif annuel de 27 000 comptes soit une progression de 12% par rapport à 2017 et 126% par rapport aux prévisions du  PMT 2016-2020.

Le  Produit Net Bancaire (PNB) a atteint 36 448 millions en progression de 4% par rapport à 2017 malgré l’étalement de certaines commissions conformément au nouveau Plan Comptable Bancaire(PCB) pour 1700 millions de F CFA. Ce qui maintient la BNDA dans le peloton de tête des institutions bancaires au Mali et confirme sa position de leader.

« Les performances de la banque ont été réalisées grâce à une adaptation constante des moyens de production, des métiers et procédures et, l’amélioration de la qualité des ressources humaines » a souligné le Président du conseil d’Administration, Moussa Alassane DIALLO. Il a cependant souligné que la BNDA a réalisé ces performances dans un contexte économique très difficile marqué par l’assèchement des ressources financières du pays, aux crises sectorielles dans les domaines de l’habitat et des hydrocarbures, ayant accentuée l’insolvabilité de bon nombre de clients. 

Malgré ces difficultés, la banque verte a renforcé sa structure financière par une augmentation de capital de 6 400 millions portant le capital à 36 295 millions de F CFA et ses fonds propres effectifs à plus de 65 milliards de FCFA maintenant de loin la BNDA comme Banque en terme de fonds propres.

 

Par ailleurs, la BNDA a  versé 11 milliards de FCFA au trésor public à titre d’impôts en 2018.

De cette 132è session du CA, on retiendra que la BNDA s’est maintenue au rang de troisième banque de la place et demeure le premier partenaire du secteur agricole. Elle a renforcé sa collecte de ressources afin de se désengager des contraintes et incertitudes du marché monétaire et assurer le développement autonome de ses activités. Ces performances ont valu au Directeur Général M. Souleymane WAÏGALO et à son équipe les félicitations du Conseil d’Administration sous la conduite de son Président M. Moussa Alassane DIALLO.

 Makanfing KONATE à Paris

 

 

  1. La BNDA, invite par le présent appel d’offres les soumissionnaires intéressésà présenter leurs offres sous pli fermé pour les travaux de : EXTENSION DU SIEGE DE LA BANQUE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE (B.N.D.A) A BAMAKO

En quatre (04) Lots.

  1. Les travaux prévus dans le cadre de ce marché sont à réaliser dans un délai maximum de Vingt-Sept (27) MOIS.
  1. Les soumissionnaires intéressés à concourir peuvent obtenir des informations supplémentaires et examiner les Dossiers d’Appel d’Offres dans les bureaux de la :

 

  • BANQUE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE (B.N.D.A)
  • Avenue du Mali BP : 2424 BAMAKO
  1. Le Dossier d’Appel d’Offres pourra être acheté par les candidats, sur demande écrite au service mentionné ci‑dessus et moyennant paiement d’un montant non remboursable d’un million (1 000 000) Francs CFA contre reçu délivré par la BNDA.
  1. Toutes les offres doivent être déposées à l’adresse indiquée ci-dessus au plus tard le 08 avril 2019 à 10 heures et être accompagnées d’une garantie d’offre d’un montant au moins égal à :
  • Pour le lot 1 : Cent millions (100 000 000) de francs CFA.
  • Pour le lot 2 : Cinquante millions (50 000 000) de francs CFA
  • Pour le lot 3 : Dix millions (10 000 000) de francs CFA
  • Pour le lot 4 : Quinze millions (15 000 000) de francs CFA

 

Ou de leur contre -valeur dans une monnaie étrangère.

  1. Les offres demeureront valides pour une durée de cent vingt (120 jours) à partir de la date d’ouverture des plis fixée au 08 avril 2019 à 10 heures.
  • Les plis seront ouverts en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent être présents à l’ouverture, le 08 avril 2019 à 10 heures, dans la salle de réunion 115 de la BANQUE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE (B.N.D.A) Avenue du Mali BP : 2424 BAMAKO.

 

 Bamako, le 20 février 2019

 

LA DIRECTION GENERALE   

INAUGURATION DU NOUVEAU BÂTIMENT


DE LA BNDA DE SEGOU


La BNDA a procédé à l'inauguration du nouveau bâtiment de son Agence de Ségou le samedi 19 Janvier 2019 sous le parrainage du Docteur Boubou CISSE Ministre de l'Economie et des Finances.


L'évènement a réuni autour du PCA M. Moussa Alassane DIALLO, du Directeur Général M. Souleymane WAIGALO, du Secrétaire Général M. Pascal ZAKOWSKI et d'autres agents de la banque, les autorités politico-administratives et coutumières de la région de Ségou ainsi que de nombreux clients de la banque.


Bâti sur une superficie de 1.500m2 pour un coût d'exécution de 675 millions de F CFA, le nouveau bâtiment de l'Agence BNDA de Ségou permettra au personnel de la banque de travailler dans un espace fonctionnel et agréable, équipé de mobilier neuf, permettant l'accueil des clients dans d'excellentes conditions.


La BNDA poursuit l'agrandissement de son réseau par l'ouverture de nouvelles agences et l'installation de guichets automatiques multifonctions, et adapte ses structures d'accueil aux attentes de sa clientèle.
La visite guidée et le cocktail ont clôturé l'évènement. À noter que l'animation musicale a été assurée par un orchestre de la région de Ségou.

 

Sélection d’un prestataire


Chargé de la mise en place d’une plateforme de formation à distance

 

Télécharger le PDF complet ci-dessous :